Une brève histoire d'essuie-glace

Publié le par jibix

































Une brève histoire d'essuie-glace. 7h34, le matin, déjà 9 minutes de retard. Il faut aller travailler. Il faut?
Il faut manger, payer le loyer, la dernière facture EDF, et la mensualisation des impôts sur le revenu. Il faut travailler. Un geste de courage et de résignation. Pourquoi se lever pour aller faire un travail que les autres refusent d'exécuter? Tous ces parasites de la société, cancrelats misérables incapables de se bouger les fesses pour ne pas faire couler l'économie du pays. Devoir affronter le froid et le givre à leur place, payer des sommes astronomiques pour eux. Astronomiques, comme les dessins que forment le gel sur le pare-brise de la voiture. Une constellation de fractales que tu peines à gratter avec ce misérable bout de plastique. Tes doigts sont gelés endoloris, paralysés comme ton esprit l'est depuis les trois temesta de la veille, seul moyen que tu as trouvé pour oublier ta vie et sombrer dans le néant du sommeil. Sans rêves. De toutes façons ils auraient été des cauchemards.

Démarrage difficile, la batterie galère presque autant que toi. Un ballet d'essuie-glace et rien n'est parti. Grattage encore. Mais le billet n'est pas gagnant, la française des jeux a encore triomphé. Sur la route verglassée, un vieux grabattaire qui ferait bien mieux de ne plus conduire ralentit une file de voitures pressées. Pourquoi faut-il qu'il choisisse cet horaire pour faire rouler et dépoussierer son véhicule?

Il neige. Tes essuie-glace se font la gueule, ils fonctionnent en même temps, et ne se rencontrent pas. Synchrônes, parallèles, mais sans communion. Comme toi avec elle. Même vie mais sans contact à part le pare-brise de l'espace-temps, simple concours de circonstance.

décembre... au bar, pour changer....

Publié dans divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

chris 30/03/2009 16:06

le texte est toujours aussi bien ficelé avec des mots savants que je connais même pas :( mais c'est toujours ce discours désabusé. la vie est plus belle qu'elle ne parait, JB, il y a simplement des jours avec et des jours sans...quant à la photo, sans commentaires, je n'aime pas beaucoup l'univers dans lequel tu évolue mais après tout , il fait partie de toi, et là, je fais avec, car tu es mon ami le lutin diabolique!!

Charles 28/01/2009 00:28

T'en fait pas! Tu me suit les yeux fermé tu va y être en un instant ^^

zn 28/01/2009 00:20

Ha bon? Moi ça fait tellement longtemps que je n'y suis pas allé, je ne suis même pas sur de me rappeler comment m'y rendre...
:x

Charles 28/01/2009 00:14

Etrangement je connait se bar!
Mais bon sa m'étonne pas, tout comme le texte
qui évoque une vie blasé, mais équilibré malgré tout!

virginie 22/12/2008 01:38

il manque la girafe lol
belle tof, bien resumer la tite vie...